ADEAR DU TARN

Le GAEC Founcatufo est à la recherche d’un troisième associé ou d’un paysan en contrat d’entraide

En raison de la possibilité de reprise d’une exploitation proche, le GAEC Founcatufo (Saint-Amans-Valtoret) est à la recherche d’un troisième associé ou d’un paysan en contrat d’entraide. PUBLIE LE 29.08.22

La famille Lescure est ouverte à toutes propositions d’activités agricoles, bien que les
surfaces du lieu se prêtent plutôt à une activité d’élevage et/ou maraichage d’altitude en complément d’autre(s) atelier(s). Les terres seront à reprendre à fermage, soit par le GAEC existant (que le candidat pourra intégrer), soit par le candidat repreneur si ce dernier souhaite être indépendant et établir un contrat d’entraide avec le GAEC Founcatufo. Côté aides, les DPB sont toutes disponibles. La piste du CEFI et de candidat(s) JA sont privilégiées pour ce projet agricole.

Les terres et le cheptel du GAEC se résument par 95 ha autour de l’exploitation exploitées en agriculture paysanne. Le troupeau actuel est composé de 600 brebis dont les agneaux sont vendus en circuits longs. Le GAEC opère également de la sélection génétique sur son troupeau de Lacaune viande. La ferme n’est pas labellisée BIO. L’exploitation à reprendre est elle composée de 90 à 100ha, non labélisé BIO, actuellement valorisé par un troupeau de vaches à viande (ancienne exploitation laitière).

Concernant les bâtiments de la nouvelle exploitation, ils sont tous également à la
location, comprenant ainsi :
- Plusieurs bâtiments de stockage de matériel/production,
- une stabulation pour bovin.
La GAEC dispose quant à lui de deux bergeries de 400 et 500m2, et d’un hangar de
stockage de 570m2.
Enfin au sujet de l’habitation, le candidat devra trouver à se loger sur place, la maison d’habitation de l’exploitation à reprendre n’étant pas à la location.

Le matériel est déjà disponible dans le GAEC et se résume principalement à trois tracteurs en bon état, tout le matériel de fenaison et de culture. A noter aussi que plusieurs CUMA sont présentes localement et proposent une large gamme de matériels. Plusieurs agriculteurs locaux offrent la possibilité d’un réseau d’entraide, et il sera possible de racheter du matériel à l’exploitant prenant sa retraite et libérant les terres à côté du GAEC.

Côté commercial, l’inconvénient est que tout reste à créer en circuit-court et l’exploitation est assez isolée des grands centres urbains, mais il est tout à fait possible d’envisager des circuits longs, le tout devra être discuté avec les associés du GAEC et surtout chiffré.

Enfin au niveau de la localisation de la ferme (située à 500 m d’altitude), plusieurs villages/villes du secteur à moins de 10 kilomètres dont Mazamet, offrent toutes les commodités nécessaires (écoles primaires, collèges, lycées, épiceries, ramassage scolaire…).

Si cette annonce vous intéresse, merci dans un premier temps de contacter l’ADEART
(contact sur la page d’accueil du site de l’ADEART)

Evénements