L’AGAP Pour des paysans nombreux en Gironde

Qui sommes-nous ?

Créée par des paysans membres de la Confédération Paysanne de Gironde en 2007, l’Association Girondine pour l’Agriculture Paysanne a pour objectif de promouvoir et valoriser l’agriculture paysanne, notamment en accompagnant des projets d’installation et de transmission.

L’AGAP est une ADEAR, Association pour le Développement de l’Emploi Agricole et Rural, membres de la FADEAR. Une ADEAR c’est une association qui regroupe des paysannes et des paysans, pour majorité membres de la Confédération paysanne, et d’autres acteurs du monde rural réunis par l’envie de partager leur expérience et leurs savoir-faire pour permettre de maintenir et d’installer des paysans nombreux et de faire vivre les valeurs de l’agriculture paysanne.

Par son projet, l’AGAP favorise les échanges et la transmission de connaissances, de savoirs faire et de pratiques paysannes auprès des futures paysannes et paysans. L’association accompagne également les paysannes et paysans en activité et au moment de la transmission de leur ferme.

Notre équipe girondine

Un Conseil d’Administration composé de 10 membres, paysan.nes et porteur.se de projet.
Un bureau :

  • Présidente, Jeanne DUPRAT, maraichère à Biganos
  • Vice-Président, Hervé Georges, maraîcher à Salles
  • Vice-Président, Christophe Battut, citoyen de Lège-Cap-Ferret
  • Secrétaire, Cédric Labarrière, producteur de plants à Landiras
  • Secrétaire-Adjoint, Pascal Bourgois, citoyen de Jugazan
  • Trésorier, Alexis Collin, maraîcher à Gajac
  • Trésorière-Adjointe, Catherine Jean, viticultrice à St-Foy-la-longue

Et trois animatrices salariées :

  • Elsa Clavel
  • Julie Penouilh-Suzette, en remplacement de Marlène Gaspé
  • Marianne Girard

Pourquoi nous avons créé l’AGAP ?

Les politiques agricoles nationales et européenne mises en place ont permis en l’espace d’une vingtaine d’années de passer du déficit à l’excédent alimentaire.

Ces politiques, depuis les années 1975 et jusqu’à nos jours, ont favorisé l’intensification des pratiques agricoles et la concentration excessive des productions, avec des conséquences désastreuses : crises sanitaires, risques pour la santé, détérioration des ressources naturelles et problèmes environnementaux, détérioration de la qualité gustative de nos produits.

Malgré la mise sous perfusion de l’agriculture par les aides publiques, les revenus sont restés faibles et l’importante capitalisation des exploitations a empêché les jeunes de s’installer. Ainsi avons-nous assisté à une véritable hémorragie du nombre d’actifs agricoles, qui se poursuit toujours.

Il est donc urgent d’installer plus de paysans et paysannes, et ce dans de bonnes conditions, afin de leur permettre de (bien) vivre de leur activité.

Pourtant, d’autres politiques agricoles sont possibles. Le projet politique d’agriculture paysanne que nous défendons est une alternative à l’agriculture industrielle et d’entreprise.

Notre réseau et nos partenaires

Au niveau national, l’AGAP est membre d’un réseau de 64 associations, réparties sur l’ensemble du territoire et adhérente de notre fédération : FADEAR (Fédération des Association de Développement pour l’Emploi Agricole et Rural).

Au niveau régional, nous sommes aussi membre de l’ARDEAR Nouvelle Aquitaine qui regroupe les ADEAR (Association de Développement pour l’Emploi Agricole et Rural) de la région Nouvelle Aquitaine et membre d’InPACT Nouvelle-Aquitaine, qui fédère 10 associations de développement agricole et rural autour du développement d’une agriculture citoyenne et territoriale.

Au niveau local, l’AGAP travaille en collaboration avec plusieurs structures :

  • La confédération Paysanne de Gironde
  • AFOCG33
  • Agrobio Gironde
  • Solidarité paysans Aquitaine
  • Terre de liens Aquitaine
  • Porte-Greffe
  • Le Centre de formation Beauséjour
  • Etc ...
Evénements