Une structure engagée pour le territoire en faveur d'une agriculture à taille humaine

Parole de représentant·e : Claude-Eve

Retrouvez une nouvelle rubrique intitulée "Parole de représentante" afin de valoriser les actions bénévoles au sein de la Confédération paysanne du Centre.

Retrouvons Claude-Eve, une bénévole engagée ! Elle y décrit ses représentations sur le sujet de l’eau mais sur sa participation à la CDOA

Bonne lecture !

Mon point de vue sur le sujet de l’eau

Je représente la Confédération paysanne au Comité des usagers de l’eau du Loiret ; c’est un organisme composé de représentants de la Chambre d’agriculture, de syndicats d’irrigants, agricoles , de Loiret nature, de la DDT, de la DREAL, du syndicat des pêcheurs, de la Préfecture, de Météo France, des collectivités ; la composition de ce comité est fixée par la Préfecture ; la conf a été invitée depuis l’an dernier ; nous avons un siège.

Ce comité se réunit deux à trois fois dans l’année ; c’est là où sont prises les décisions concernant la gestion de la « sécheresse » : point sur les recharges des nappes et rivières ; arrêté cadre avec 4 niveaux de restriction ; site « propluvia » ; communication grand public.

Les décisions prises en concertation au sein du CUE sont pourtant remises en cause par certains participants ; l’eau est un bien à partager et il est plus que temps de réorienter les cultures gourmandes en eau.

Ma participation à la CDOA

Je participe à la CDOA - Commission départementale d’orientation agricole « section Économie - Structures » c’est un organisme composé de représentants de la Chambre d’agriculture, de syndicats agricoles , des fermiers, des propriétaires agricoles, des propriétaires forestiers, de la DDT, du conseil départemental, Safer.

Cette commission se réunit huit fois par an ; en première partie, nous étudions les dossiers des futurs·es installés·ées, selon les règles de modulation de la DJA - Dotation Jeune Agriculteur (2017).
En deuxième partie, nous étudions les dossiers de reprise de terres ; l’objectif de cette commission est de favoriser l’installation, et d’empêcher le démembrement d’exploitations viables ; en 2021, la Conf’ régionale a participé à la rédaction du nouveau schéma directeur régional des exploitations agricoles (SDREA) depuis un an , je vois passer des demandes d’agrandissement d’exploitations agricoles ou de sociétés ayant déjà des surfaces de 300 ha à 500 ha ! Les objectifs du schéma ne sont donc pas respectés..