ADDEAR de la Loire

Financer sa formation professionnelle

Petite contextualisation...

Jusqu’au 31 décembre 2018, les formations proposées par l’ADDEAR 42 étaient financées par le fonds de formation VIVEA. Les porteurs de projet à l’installation agricole pouvaient bénéficier du fonds VIVEA pour participer à toutes les formations qu’ils réalisaient dans le cadre de leur projet d’installation. Depuis le 1er janvier 2019, VIVEA s’est désengagé de la dynamique transmission-installation, ainsi ce n’est qu’à la marge que les porteurs de projet peuvent en bénéficier. Quand c’est possible, nos formations sont dorénavant référencées pour être éligibles à d’autres fonds, et la gestion du financement de la formation des porteurs de projet se fait au cas par cas, ce qui vous demande une collaboration active !

Vous trouverez ci-dessous quelques éclairages pour poursuivre votre démarche de formation vers un nouveau métier, paysan·ne !

Les financements mobilisables pour se former avec l’ADDEAR 42

Pour suivre une formation professionnelle avec l’ADDEAR 42, vous pouvez solliciter une prise en charge par :

  • LE FONDS DE FORMATION VIVEA

Ce fonds finance la formation des "non-salariés agricoles" qui cotisent à ce fonds (chefs d’exploitation, et cotisants solidaires dont le revenu fiscal n’est pas nul soit déclarant des recettes HT de min. 305 € HT), dans la limite de 2000 € / an, ce qui correspond à environ 10 jours de formation.

Rarement, les porteurs de projet peuvent bénéficier d’un financement Vivéa pour certaines formations, si elles sont inscrites dans leur plan de profesionnlisation personnalisé (parcours classique à l’installation avec la Chambre d’Agriculture) ET SI elles visent l’acquisition de compétences relatives à la fonction de chef d’exploitation (compétences entrepreneuriales) ou aux techniques de production en lien direct avec le projet d’installation ET SI aucun autre financement n’est possible.

La demande de prise en charge de votre participation par VIVEA est réalisée par l’organisme de formation.

  • VOTRE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF)

Ce dispositif finance des formations qualifiantes ou certifiantes. Chaque individu dès son entrée dans la vie active (à partir de 15 ans pour les apprentis) dispose d’un Compte Personnel de Formation. Il est accessible en ligne sur ce site. L’identification se fait grâce au numéro de sécurité sociale du titulaire. Le titulaire du CPF est autonome dans la mobilisation de son CPF et le choix des formations. Concrètement, le CPF est un site internet qui permet de connaître le solde de son compte, de choisir une formation et de s’y inscrire. Toutes les démarches se font donc en ligne (si vous êtes agent public, vous devez vous adressez-vous à votre employeur).

Jusqu’au 1er janvier 2019, les droits à la formation acquis sur le CPF étaient inscrits en heure. Depuis le 1er janvier 2019, ils sont monétisés. Le CFP sera ainsi alimenté pendant les périodes d’activités salariées à hauteur de : 500€ par an dans la limite de 5000€ ou 800€ par an dans la limite de 8000€ pour les salariés dont la qualification est inférieure au niveau V.

Le CPF est une base, à laquelle peut s’ajouter le financement (ou abondement) de cofinanceurs en fonction de la situation personnelle (employeurs, OPCO, état, région, pôle emploi, etc…). Le porteur de projet peut être amené à financer le « reste à charge » par lui-même.

* Depuis 2016, vous pouvez transformer vos heures de bénévolat associatif en crédits formation sur votre CPF via le Compte Engagement Citoyen (CEC).

Conditions : associations d’intérêt général uniquement, réaliser min 200h de bénévolat /an dont min. 100h dans la même association & tenir une responsabilité au sein de cette association. Le dispositif est également ouvert aux personnes ayant réalisé un service civique d’au moins 6 mois dans une association d’intérêt général, ou encore aux réservistes et sapeurs-pompiers volontaires...

3 étapes : 1) déclarer avant le 30 juin de l’année en cours vos heures bénévoles de l’année N-1 sur votre compte bénévole ; 2) validation par l’association avant le 31 décembre sur le compte valideur CEC ; 3) début d’année N+1 : votre compte CPF est crédité d’un forfait de 240 €. Ces droits peuvent être cumulés jusqu’à 720 €, au-delà il faut consommer des droits pour pouvoir être à nouveau crédité.

Plus d’infos et réalisation des démarches : page web gouvernementale dédiée au CEC.


** Pour les salarié·es de l’éducation nationale :
On ne peut pas se servir du site national. Il faut se référer à la circulaire parue le 27 mars pour cette année scolaire. Déposer un dossier avec lettre de motivation (reconversion professionnelle) et préciser la ou les formations envisagées (pour plusieurs formations, les ranger sous une grosse entête et décliner ensuite les formations, tarifs et durées à titre indicatif). La demande doit être faite début mai pour toute l’année scolaire suivante. Une commission se réunit et donne son accord ou non. Pour la Loire, la personne ressource est M. Gémaut.

  • L’AIDE INDIVIDUELLE A LA FORMATION (AIF) (gérée par Pôle Emploi)

Ce dispositif finance des formations courtes (<300h) référencées sur le site via-competences.fr . Il peut être mobilisé par les demandeurs d’emploi dans 2 cas : si votre CPF n’est pas suffisant pour financer la formation visée, ou si la formation visée n’est pas éligible au CPF. Le porteur de projet doit argumenter auprès de son/sa conseiller.e la cohérence de la formation avec son projet professionnel.

Attention, les fonds de financement de l’AIF sont variables au cours de l’année. Il n’est donc parfois pas possible pour Pôle Emploi de débloquer des fonds AIF.

  • LE FONDS DE FORMATION PROFESIONNELLE POUR LEQUEL VOUS/VOTRE EMPLOYEUR COTISE ACTUELLEMENT ("OPCO")

Si vous êtes salarié agricole ou actif dans un autre secteur, vous cotisez probablement à un fonds de formation professionnelle propre à ce secteur. Vous pouvez le mobiliser pour suivre une formation professionnelle agricole si votre employeur est d’accord. C’est à vous de contacter votre fonds de formation pour connaître les démarches à réaliser pour obtenir une prise en charge, en faisant le lien avec l’organisme de formation qui pourra vous fournir devis, programme détaillé, convention...

  • VOS ECONOMIES PERSONNELLES

C’est seulement en dernier recours que l’ADDEAR 42 accepte, pour les personnes ne pouvant obtenir aucune prise en charge, une contribution personnelle pour la participation en formation. En effet, nous souhaitons que nos formations restent accessibles à tous, mais cette contribiution ne permet pas de couvrir les charges de la formation. Rapprochez-vous du responsable de formation pour en discuter.

S’installer
  • Financer sa formation professionnelle