Une structure engagée pour le territoire en faveur d'une agriculture à taille humaine

L’autonomie en élevage, une solution de résilience - GIEE Autonomie 36

Depuis 2019, l’ADEARI anime un Groupement d’intérêts économique et environnemental constitué d’éleveurs du département qui souhaitent devenir plus autonomes.

Pour les paysans du GIEE, c’est quoi l’autonomie ?

  • "L’autonomie, c’est un chemin. Il faut de la réussite économique, mais si l’autonomie n’est pas rentable, il faut arrêter. Cela demande du travail, mais à la fois, le gain d’autonomie peut permettre de se financer de la main d’œuvre. Il faut aussi garder une capacité à tester, à se remettre en question, à s’adapter…"
  • "L’autonomie, c’est d’abord produire ce dont on a besoin. C’est motivant dans l’idée de pouvoir produire soi-même ses aliments, et que cela forme un système circulaire, et cela permet de ne dépendre de personne. Il y a une maîtrise de A à Z. Mais on se pose toujours la question : est-ce que qu’on arrive à évaluer si cela vaut le coût de produire soi-même ? Est-ce que c’est performant (techniquement et économiquement) ? Quel est l’optimum économique tout en préservant le capital de production ? Est-ce que les terres ne s’appauvrissent pas ? Est-ce qu’il n’y a pas des problèmes de variétés invasives ?"
  • "Il s’agit de se contenter de ce qui est sur place, de valoriser ses ressources disponibles. Sur tout ce qui est décisionnel, il ne faut pas hésiter à voir comment font les autres. Il ne faut pas hésiter à produire moins en général et se contenter du potentiel du foncier de l’exploitation."
  • "La qualité du pâturage est la clef de l’autonomie, et une grande diversité est aussi importante, que ça soit au niveau des cultures, ou au niveau des types de fourrages. Il faut essayer de ne pas miser sur une seule (ou trop peu) de cultures et d’avoir assez de diversité pour lisser les aléas."

L’autonomie, un levier de résilience face au changement climatique ? C’est la question que se posent 11 fermes membres du GIEE "Autonomie 36". Le GIEE travaille sur quatre axes d’autonomie :
- l’autonomie alimentaire
- l’autonomie en semences
- l’autonomie dans le soin aux animaux
- l’autonomie en litière.

Le groupe réunit des éleveurs bio et conventionnels de vaches laitières ou allaitantes, de porcs, de poules pondeuses, de chèvres laitières et de brebis. Le groupe est fondé sur l’échange entre pairs, le partage d’expérience et la découverte de systèmes de collègues pour prendre du recul sur ses propres choix. Des visites de fermes et des formations techniques, des chantiers collectifs et du suivi d’essais ainsi qu’un travail de diagnostic réunissent régulièrement le groupe.

Entre 2020 et 2022, les fermes du groupe ont co-construit et réalisé un diagnostic "Auto Alim" approfondi pour faire le point sur le degré d’autonomie alimentaire et décrire leurs pratiques de production fourragère et d’aliments concentrés. Ce diagnostic a permis à chacun de se positionner par rapport au groupe dans son degré d’autonomie. Ce travail d’analyse des résultats économiques et sociaux de l’autonomie va continuer par la suite du GIEE.

Les producteurs incluant du maïs grain ou ensilage dans la ration produisent et sélectionnent collectivement du maïs population, afin d’adapter la variété au terroir et d’économiser le coût des semences.

Une partie du groupe s’est formée à la prévention des parasitismes et continue de travailler à des techniques de soin alternatives avec un formation Aromathérapie et Phytothérapie.

Une fiche technique va être produite pour évaluer les intérêts et contraintes techniques et économiques des différentes alternatives à la paille utilisées en litière (copeaux, dolomie, etc.).

Le groupe continue ses rencontres en 2022 et 2024, à travers un beau programme de rencontres, de formations, la poursuite du travail de diagnostic Auto Alim et un ensemble d’analyses (fourrages, sols, eaux).

Vous êtes intéressés par l’une de ces thématiques ou souhaitez participer à une de ces actions ? Le groupe est ouvert à tout nouveau membre qui souhaiterait rejoindre les actions, contactez l’animatrice Emilie : agriculturepaysanne@adeari.fr ; 06 41 05 79 74

Avec le soutien de

Documents en ligne
presentation_giee_22-24.pdf (PDF - 1.6 Mo)
Ressources externes

Les GIEE sont des dispositifs soutenus par les crédits CASDAR du Ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et de la Forêt. Retrouvez l’ensemble des groupes innovants sur le site Collectif agroécologie

Retrouvez l’ensemble des groupes d’échanges de pratique sur le site d’Inpact Centre

Nos chantiers collectifs en maïs population sont mis à l’honneur du BIP Info du 4/05/2022

Contact

Maison de l’Agriculture
24, rue des Ingrains
36022 Châteauroux Cedex

Téléphone : 02 54 61 62 40
Changer ses pratiques