L’ADEAR28, une structure engagée pour le territoire en faveur d'une agriculture à taille humaine

Ciné-débat "Moi, agricultrice" à Chartres le 17 octobre à 19h30

Soirée ciné-débat « Paysannes : ces femmes qui font vivre nos territoires » autour du film de Delphine Prunault « Moi, agricultrice », en présence de la réalisatrice et avec les témoignages de plusieurs paysannes euréliennes, mardi 17 octobre 2023 à 19h30 au cinéma Les Enfants du Paradis à Chartres.
Une soirée co-organisée par 5 AMAP (associations pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) de l’agglomération, l’ADEAR 28 et le PAT (Projet Alimentaire Territorial) de Chartres Métropole, dans le cadre d’AMAP en fêtes !

D’après le dernier recensement agricole (agreste, mars 2023), en 2020, les femmes représentent 25% de la population agricole en région Centre-Val de Loire, nous sommes la région agricole la moins féminine de France et le taux de femmes est 5% plus bas qu’en 2010. Cependant, ces femmes du monde agricole prennent de plus en plus de statuts protecteurs et avec un pouvoir décisionnel plus important, ainsi 58% des femmes de la population agricole sont exploitantes agricoles.
Nous avons décidé pour cette soirée de mettre ces paysannes à l’honneur. D’abord, avec le film « Moi, agricultrice » et sa réalisatrice Delphine Prunault nous reviendrons sur leurs combats et conquêtes passées, allant de la reconnaissance de leur métier et leur statut jusqu’au congé maternité. Puis nous donnerons la parole à plusieurs paysannes qui vont vivre notre territoire.

Le film : « Moi, agricultrice » (52 minutes)

Aujourd’hui, le tiers des forces vives de l’agriculture sont des femmes. Elles incarnent l’avenir, la relève du monde agricole et peuvent bénéficier des mêmes droits que ceux des hommes. Elles symbolisent surtout les héritières d’une lente conquête de leurs aînées. Des années d’après-guerre à nos jours, des pionnières paysannes et agricultrices vont mener un long combat de l’ombre pour passer de l’invisibilité sociale, d’un métier subi, à la reconnaissance pleine et entière de leur statut. Trop longtemps soumises au rôle d’épouses de paysans, maintenues sous leur tutelle juridique et économique, réduites à la condition de travailleuses clandestines sans profession, ces femmes vont batailler pendant plusieurs décennies. Âgées de 30 à 90 ans, des pionnières aux héritières de ce long combat, trois générations de femmes livrent le récit inédit de cette trop lente marche vers l’égalité des droits hommes / femmes et d’un oubli politique, loin des célèbres luttes féministes passées et actuelles. Ces figures d’exception insoumises ont d’abord mené la bataille de l’intérieur, à la sueur de leurs fronts, dans leurs étables et leurs champs, en s’opposant à l’ordre patriarcal et à un certain machisme du monde paysan et contribuant pleinement par leurs compétences à faire de l’agriculture une richesse nationale. L’avancée de leurs droits est une longue marche gagnée à tout petits pas. Ce n’est qu’en 1988 que leur premier statut officiel entre en vigueur. Elles sortent de la clandestinité sociale et peuvent devenir co-exploitantes avec leurs maris. En 2010, seulement, la loi leur garantit l’égalité des droits avec leurs maris ou conjoints. Sans parler enfin du congé maternité égal à celui de toutes les femmes qu’elles ne décrochent … qu’en 2019 ! Elles ont semé, cultivé la terre nourricière, mais toutes ces années sans statut social et cotisations suffisantes vont créer un gouffre et leurs maigres pensions de retraite sonnent aujourd’hui comme une double peine.
Le film retrace cette injustice sociale faite aux femmes de la terre en hommage à la grand-mère de la réalisatrice.

Delphine Prunault, Réalisatrice de documentaires

Journaliste de formation, Delphine Prunault débute son parcours professionnel comme reporter à la radio entre 1991 et 1999, couvrant l’actualité politique, économique, sociale et judiciaire. En 2000, elle se tourne vers la télévision et devient journaliste réalisatrice de reportages magazines et de films documentaires, souhaitant accorder plus de temps aux thématiques traitées. Entre 2010 et 2014, elle réalise des enquêtes d’investigation au sein de la rédaction de l’émission « Envoyé Spécial » de France 2 sur les coulisses du pouvoir, la justice et l’économie notamment. Elle obtient le Prix Franco-Allemand du Journalisme en 2013 pour une enquête sur l’industrie allemande florissante mais source de paupérisation pour des milliers d’ouvriers. Depuis, elle écrit et réalise des films documentaires sur des formats longs de 52 à 110 minutes, ayant à cœur de suivre l’évolution de notre société toujours en mouvement et de se rapprocher de l’humain sur des thématiques qui lui sont chères : le monde paysan, les enjeux environnementaux, les questions de justice sociale et les droits des femmes.

Principales réalisations :
"Moi, agricultrice" LCP émission DébatDoc et France 3 Pays de la Loire
"Les aventuriers du travail nomade", France 5, Le Monde en Face
"Salon de l’agriculture : la politique en campagne", France 5 / Public Sénat
"Réfugiés : un marché sous influence"
"Irrespirable : des villes au bord de l’asphyxie ?" ARTE, 90’
En savoir plus

Les paysannes euréliennes qui viendront témoigner
Amandine Dupuy, productrice de céréales / Ferme Dupuy à Challet
Aude Mornas, maraîchère « Aux petits légumes » à Sours (sous réserves)
Sylvie Arrondeau, Ferme de la Métairie à Dancy (volailles, œufs, légumes secs, farines, huiles, pains) (sous réserves)

ORGANISATEURS

AMAP en BIOce à Mainvilliers https://www.amapenbioce.org/
AMAP’Tite Terre à Lèves https://sites.google.com/site/amaptiteterre/
AMAP’Tite Cagette à Chartres https://www.amapetitecagette.fr
Amap Les Réjouys à Jouy http://lesrejouys.fr/
Amap Le Panier de la Roguenette à Gasville-Oisèmehttps://www.facebook.com/Lepanierdelaroguenette
ADEAR 28 (Association pour le développement de l’emploi agricole et rural d’Eure-et-Loir) https://www.agriculturepaysanne.org/ladear-28
Le PAT (Projet Alimentaire Territorial) de Chartres Métropole.

vidéos
Actualités
Evénements