ARDEAR CVL - Un réseau engagé et militant pour l'Agriculture paysanne

La transmission des fermes au coeur des échanges

Le mardi 21 septembre 2021, le réseau des ADEAR était présent à la ferme de Gorgeat à Azé.

Face au nombre d’agriculteur·ices en forte baisse, le réseau des ADEAR se mobilise pour le maintient des paysans et paysannes nombreux dans nos campagnes. La thématique de la transmission nécessite d’être largement traitée au vu des forts enjeux. En effet, les chiffres sont alarmants :
- en région Centre-Val de Loire,
- 54% des agriculteurs·trices ont plus de 50 ans,
- environ 800 fermes disparaissent chaque année.

Conscients du défi à accomplir, les membres d’InPACT Centre se sont emparés du sujet et ont invité Bertrand Coly afin d’apporter un diagnostic et de permettre de riches échanges. Le rapporteur du CESE « Entre transmettre et s’installer, l’avenir de l’agriculture ! » était parmi pour d’apporter des préconisations visant à favoriser la transmission des fermes.

Trente-cinq participant·es ont pu découvrir les actions d’accompagnement ainsi que certains outils réseau des ADEAR (vidéos et plaquettes réalisées pour l’occasion) :

  • L’information sur la transmission avec notamment les cafés transmission ou encore les projections débats…
  • L’aide à la recherche et à l’accueil du repreneur avec la publication d’annonces foncières sur Objectif terres ou encore la réalisation d’une lettre d’information foncière régionale…
  • L’aide à l’évaluation du potentiel des fermes, avec le diagnostic agriculture paysanne, l’accompagnement individuel et collectif…
  • La construction du projet en réalisant notamment la formation restructurer sa ferme pour la transmettre ou la formation anticiper la transmission de sa ferme.

La journée s’est poursuivie par une visite de ferme réalisée par Paul-Emmanuel BOULAI mais aussi un théâtre forum et des témoignes de cédants.
L’occasion pour Hervé Bedouet d’évoquer sa transmission : "J’avais 70 vaches laitières sur 64 ha. Mon objectif était de céder progressivement. En 2013 mon fils est venu travailler à mi temps sur la ferme pendant un an. J’ai cédé au 1er janvier 204. J’étais dans un GAEC et j’avais un compte courant associé. Tout a été clôturé. Il n’y a pas eu de transmission de compte. Ce n’est pas plus mal car ce sont généralement de fortes sommes que les agriculteurs laissent et cela peut peser par la suite. Ma transmission s’est déroulée de manière plus classique".


Aller plus loin

Le réseau des ADEAR accompagne à la transmission des fermes. N’hésitez pas à vous rapprocher de votre ADEAR
ADEAR 28 : 07 69 10 53 19
ADDEAR 41 : 02 54 56 00 71
ADEAR 37 : 09 66 89 52 16
ADEAR 45 : 02 38 53 45 85
ADDEAR 18 : 02 36 40 91 57
ADEARI : 07 84 79 22 92

vidéos